PROGRAMMES DE STAGE

"La comparación permite no sólo comprender procesos y resultados en otros contextos, sino que opera favoreciendo la comprensión de los propios desarrollos, la propia historia insititucional y el reconocimiento de los factores más importantes presentes en los procesos locales. Asimismo, la experiencia y el diálogo con los diferentes actores implica un proceso de extrañamiento y descentramiento de la propia cultura, al tener que explicar a otros múltiples aspectos de la cultura política local que nos son familiares y tendemos a dar por sentados. Ese proceso es un proceso de aprendizaje único, que sólo este tipo de experiencia pude ofrecer. Dicho descentramiento permite asumir más puntos de vista, discutir internamente argumentos, y reconstruir dimensiones históricas de los problemas y las soluciones que cada país se ha procurado."

Nora Viviana Britos, Universidad Nacional de Córdoba, Argentina. Extracto del Reporte Final de la pasantía en Montreal y Quebec, octubre-noviembre 2005.

L’objectif principal des stages est de préparer de futurs entraîneurs. Les stagiaires ont la possibilité d’accéder au milieu des décideurs, des spécialistes et des praticiens de politiques sociales au Canada et en Amérique latine. Ayant été là où les initiatives émergent et sont exécutées, les participants sont équipés pour transmettre les connaissances acquises dans leur sphère d’action de politiques sociales ou d’économie sociale.

Le ReCo accueille deux programmes de stages. D’abord, un programme de 5 semaines pour deux étudiants canadiens en Argentine. En deuxième lieu, un programme de 5 semaines pour quatre latino-américains au Canada. Les participants latino-américains peuvent être chercheurs, étudiants, membres des organisations de la société civile (mouvements sociaux, coopératives et syndicats) et décideurs (du gouvernement local, municipal, provincial et fédéral) impliqués dans la création de politiques sociales et d’initiatives d’économie sociale.

Les stagiaires latino-américains et canadiens se compromettent à réaliser des tâches chez les organisations (gouvernementales et de la société civile) qui les reçoivent. Les participants devront aussi présenter des rapports et exposer leurs expériences devant de leurs collègues et des chercheurs, décideurs et praticiens des politiques sociales chez eux.

Ces programmes de stage contribuent grandement à la coproduction de connaissances et à la consolidation de la « Communauté de pratique ».